- Publicité-

Cinéma : « Les roues du destin » de Fousseyni Maïga en salle ce samedi soir

67

Le tout nouveau long métrage du jeune réalisateur malien, Fousseyni Maïga, intitulé « Les roues du destin » sera sur l’écran géant du Ciné-Magic de Bamako, ce samedi 6 février. Une première projection du premier film de l’année 2021 du jeune réalisateur, très attendue par les cinéphiles.

La constance est l’apanage des professionnels et comme il en est un, le réalisateur malien Fousseyni Maïga réserve chaque année des surprises aux cinéphiles maliens et d’ailleurs. En effet, après la sortie et le succès tonitruant de son tout premier long métrage « Le voile secret » en 2020, (trois (3) guichets fermés en une soirée au Ciné-Magic de Bamako), le réalisateur de la célèbre série « Bamakonews », revient avec son deuxième long métrage intitulé « Les roues du destin ». Il sera en toute première projection ce samedi au Ciné Magic de Bamako.

L’intrigue de « Les Roues du destin » éveille déjà la curiosité du spectateur. En effet, Bambo a consacré toute sa vie aux études dans l’espoir de décrocher un diplôme d’ingénieur en mines et travailler dans la plus grande mine de son pays dont il a suivi l’évolution depuis son enfance. Ensuite, offrir une vie meilleure à sa mère, 2ème épouse abandonnée et stigmatisée d’un patriarche de 80 ans dont il est l’unique enfant.

Sachant que le premier de chaque promotion de l’école était systématiquement recruté par la mine, il a tout sacrifié pour sortir major de sa promotion. Son rêve se brisera lorsque le directeur de son école, contre toute attente, décidera de violer les règles en offrant l’opportunité à son fils, nullard et meilleur ami de Bambo. Bambo tentera alors, par tous les moyens, de forcer son destin.

Il se fera recruter dans la même mine comme technicien, dans l’espoir de gravir les échelons. Il en subira les revers. Victime d’une fausse accusation de vol, il se fera renvoyer et sera emprisonné. Il perdra sa mère en détention et subira, à sa sortie de prison, un accident sur un site clandestin d’orpaillage qui lui fera perdre l’usage de ses deux pieds…

 C’est la fin de l’histoire ? Non ! Mais en quoi l’avenir de Bambo sera fait ? Où est-ce que « Les roues du destin » l’emmèneront ? La réponse ce samedi au Ciné-Magic de Bamako.

Youssouf KONE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite