INCULPE POUR « COUPS MORTELS » : Niamankoro Traoré prend 10 ans de réclusion criminelle

84

Dans son audience du lundi 24 août dernier, la première session de la Cour d’assises de Bamako s’est prononcée sur l’affaire du ministère public contre Niamankoro Traoré poursuivi pour  » coups mortels « . A l’issue d’intenses débats, il été condamné à 10 ans de réclusion criminelle.

De l’arrêt de renvoi, il ressort que le 18 juillet 2017, à la suite d’une altercation au bar « Togo » sis à Hamdallaye ACI 2000, l’accusé Niamankoro Traoré a poignardé Alassane Kéïta. Grièvement blessé, ce dernier est décédé des suites de ses blessures, le lendemain. C’est ainsi que l’auteur du coup a été interpellé par les éléments du Commissariat de police du 5ème arrondissement et placé sous mandat de dépôt le 21 juillet 2017. 

Selon l’acte d’accusation, tant à l’enquête préliminaire qu’à l’information, Niamankoro Traoré a reconnu les faits à lui reprochés.  Comme toute explication, il soutient que la victime, sans aucune explication, était venue s’emparer de la bouteille de bière qu’il avait devant lui. Selon l’inculpé, ce comportement d’Alassane Kéïta avait provoqué une altercation entre lui et Bakoroba Thienta qui lui avait fait des remontrances. 

Toujours selon l’inculpé, quand il a voulu intervenir entre les deux, Alassane aurait cassé une bouteille pour tenter de l’agresser.  C’est en réaction à cette attitude que lui aussi aurait sorti son couteau pour le poignarder au ventre. 

Notons que le bulletin N°2 de son casier judiciaire n’est pas versé au dossier, les renseignements de moralité recueillis sur son compte lui sont favorables et le certificat d’expertise mentale atteste qu’il ne souffre d’aucune maladie mentale ou psychique de nature à influer sur sa responsabilité pénale.

Après des débats très houleux, l’accusé a été retenu dans les liens de l’accusation avec circonstances aggravantes parce qu’il a posé son acte en état d’ébriété. Ainsi, il a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle.                                                          Boubacar PAÏTAO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite