- Publicité-

IMPAYES DES FACTURES DE FOURNITURE DE PRODUITS PETROLIERS: Star Oil réclame plus de 36 milliards de FCFA à EDM-SA

21

Aujourd’hui, l’Energie du Mali (EDM-SA) traverse une zone de turbulence à cause des impayés des factures de certains partenaires. Pour la seule Société « Star Oil », EDM-SA lui doit plus de 36 milliards de nos francs dans le cadre des contrats de fourniture de produits pétroliers. Heureusement que le nouveau Directeur général, Koureissi Konaré, s’est engagé à régler cette note très salée sur une période bien déterminée allant d’août 2022 à juillet 2023. D’ores et déjà, la société a payé 5 milliards FCFA à la fin du mois d’août 2022. 

6 288 355 215 F CFA ! C’est précisément le montant des factures impayées que l’Energie du Mali (EDM-SA) s’engage à payer à Star Oil à travers un plan d’apurement qui s’étale sur 12 mois, d’août 2022 à juillet 2023. L’accord est intervenu le 29 août 2022. Un premier paiement d’un montant de 5 milliards de F CFA en mode ITFC est d’ores et déjà intervenu à la fin du  mois d’août.

En 2014 et en 2019, Star Oil et EDM-SA ont conclu deux contrats de fourniture de produits pétroliers.

Le premier, qui porte le n°14/248 DG/2014 du 20 août 2014, modifié par l’avenant n°1 du 27 février 2015 et n°2 du 27 février 2015, est relatif à la fourniture de Fuel Oil aux centrales électriques de Balingué et de Sirakoro, à échéance du 31 mars 2022.

Le second contrat (n°19/008 du 21 janvier 2019, à échéance du 20 janvier 2022), concerne la fourniture de Fuel Oil à la centrale Albatros de Kayes. Les contrats ont donc expiré, mais l’argent dû n’est pas totalement recouvré par Star Oil.

Toutefois, malgré la nécessité, pour les entreprises de disposer en permanence de liquidités, les deux parties ont mis en avant le dialogue constructif en cette période de disette financière. Star Oil, au regard des difficultés financières de l’Energie du Mali, consent au rééchelonnement du paiement de sa créance sur une durée maximale d’un an.

Pour davantage prouver sa bonne foi, la nouvelle direction de l’Energie du Mali-SA s’est engagée dans une clause du protocole d’accord à payer par anticipation la totalité du montant ou les échéances restantes du rééchelonnement au cas où sa trésorerie le lui permettrait.

Cependant, la société de distribution Star Oil, vu les conditions actuelles du marché des produits pétroliers, a clairement indiqué qu’elle n’est pas prête à reconduire tacitement les marchés en question.

C’est dire que la nouvelle direction risque d’avoir du pain sur la planche pour l’approvisionnement de ses centrales thermiques en produits pétroliers avec le renchérissement du prix des hydrocarbures.

                                                                           El Hadj A. B. HAIDARA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite