GROUPEMENT PROFESSIONNEL DES AGENCES DE COMMUNICATION (GPAC): Vers un partenariat gagnant-gagnant avec l’Assep !

186

En se rendant au siège de l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep) le président du Groupement professionnel des agences de communication (Gpac), Sidi Dagnoko, compte établir désormais des rapports de partenariat et cordiaux avec les patrons de la presse. Les échanges ont surtout porté sur l’organisation de la Semaine nationale de la communication et de la publicité avec d’autres associations. Au cours de cette rencontre, il a été soulevé l’urgence d’assainir aussi le secteur de la presse privée marquée par une floraison de journaux.

Depuis le 5 juillet 2019, le Groupement professionnel des agences de communication (Gpac) a un nouveau bureau dirigé par Sidi Dagnoko dont l’ambition est d’assainir le secteur. C’est pourquoi, de plus de 300 agréments, le Gpac ne compte aujourd’hui qu’une vingtaine d’agences qui répondent aux différents critères.

Après le ministre en charge de la Communication, Yaya Sangaré et le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, le nouveau bureau du Gpac a décidé de rencontrer tous les acteurs du secteur. C’est dans ce cadre qu’une délégation conduite par son président, Sidi Dagnoko, s’est rendue, mercredi dernier, au siège de l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep) dirigée par Bassidiki Touré. Il s’agissait d’une visite de courtoisie afin de renforcer davantage le partenariat entre les deux structures.

D’entrée de jeu, le président de l’Assep, Bassidiki Touré, entouré de quelques membres du bureau, a salué cette belle initiative avant de féliciter Sidi Dagnoko pour son élection à la tête du Gpac. Selon lui, les différentes réformes entamées visant à assainir le secteur sont à saluer.

Exactement, le Gpac est prêt à accompagner l’Assep en vue d’assainir également le secteur de la presse privée qui compte plus de 200 journaux. Ce qui permettra de mieux professionnaliser ce secteur.

Aujourd’hui, le Gpac envisage d’organiser une Semaine nationale dédiée à la communication et à la publicité. Au cours de cette semaine, les acteurs de la communication et de la presse seront distingués.  Selon Sidi Dagnoko, le Gpac compte sur l’Assep en vue d’organiser cette activité avec l’Urtel et la Fédération des artistes du Mali dirigée par Alioune Ifra N’Diaye. Ainsi, une Commission sera mise en place dans le cadre des préparatifs de cette semaine.

« Monsieur le Président Sidi Dagnoko, l’Assep est partante à 200 % pour l’organisation de la Semaine nationale de la communication et de la publicité. C’est pour vous dire que c’est un bon début de partenariat entre le Gpac et l’Assep », dira Bassidiki Touré pour donner son accord de principe.

« Aujourd’hui, le secteur de la presse a vraiment besoin d’assainissement. Nous avons besoin d’une presse qui nous facilite notre tâche. Nous allons créer un cadre entre le Gpac et l’Assep afin d’échanger sur la grille officielle de tarification publicitaire », dira Sidi Dagnoko.

El Hadj A.B. HAIDARA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite