DU RIFIFI à LA FEDERATION MALIENNE DE CYCLISME : Le président Sidi Bagayoko bientôt débarqué !

17

Elu en 2021 à la tête de la Fédération malienne de cyclisme, Sidi Bagayoko a déjà montré son incompétence. Il se trouve aujourd’hui dans le collimateur d’un collectif des ligues dont l’objectif n’est autre que son départ pur et simple. Une pétition a été signée pour la tenue d’un conseil national extraordinaire pour le 19 novembre prochain au cours duquel Sidi Bagayoko sera débarqué. 

ien ne va plus au sein de la Fédération malienne de cyclisme. Elu le 12 juin 2021 à l’issue d’un conseil national ordinaire, le président Sidi Bagayoko se trouve aujourd’hui dans le collimateur d’un collectif regroupant des ligues. La gestion opaque de celui qui a remplacé Amadou Togola est décriée depuis quelques mois. Pour passer la vitesse supérieure, une pétition a été signée par trois ligues sur cinq demandant la tenue d’un conseil national extraordinaire dont les travaux sont prévus pour le samedi 19 novembre prochain à Bamako. Les trois ligues favorables sont : Bamako, Kayes et Koulikoro. Et les deux autres ligues sont Ségou et Sikasso. Une copie de la pétition a été déposée à la direction nationale des sports et de l’éducation physique et au Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm).

« Yabé » 2021

« Sincèrement, la venue de Sidi Bagayoko à la Fédération malienne du cyclisme a été un échec parce que rien ne marche aujourd’hui. Au lieu de rassembler, il nous divise. Même nos partenaires n’ont pas été épargnés. Sans l’avis du conseil et des membres du bureau, il a décidé à lui seul de résilier nos contrats de sponsoring sans aucun argument valable. Alors que c’est grâce à ses partenaires que la Fédération vit depuis des années », nous a confié le président de la Ligue de cyclisme de Koulikoro, Sékou Ballo, par ailleurs président de la commission d’organisation de la Fédération. « Je ne peux pas parler de la gestion opaque du président. C’est tout simplement catastrophique. Je pense que ce Monsieur est venu dans le sport pour s’enrichir. Donc, il n’a plus sa place. Il faut qu’il quitte. Nous ne voulons plus de lui. C’est tout », précisera-t-il.

« Nous, Ligues régionales et membres de la Fédération malienne de cyclisme, venons par la présente manifester notre désaccord par rapport à votre décision unilatérale en tant que président concernant votre lettre n°1252/FMC du 26 septembre 2022 adressée au président du Comité national olympique et sportif du Mali pour mettre fin à notre contrat de sponsoring. A travers cet acte, nous, ligues régionales de cyclisme, membres de la FMC, constatons et déplorons votre comportement qui, à bien des égards, met en péril l’entente et la quiétude au sein de notre association par une volonté manifeste de faire valoir un autoritarisme et rompt la solidarité entre les fédérations, gage de stabilité du Mouvement sportif national, et étouffe les bonnes relations entre les instances sportives et les partenaires du sport. Par conséquent, demandons en urgence la convocation d’un Conseil extraordinaire, est un contrôle de la gouvernance qui s’impose ». C’est ce qui ressort de la pétition du collectif.                                                                                                     El Hadj A.B. HAIDARA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite