DIRECTION GéNéRALE DES IMPôTS : Les objectifs de recettes atteints de 101 % en 2022

13

Leader en matière de mobilisation des ressources pour l’Etat, la Direction Générale des Impôts sous la conduite de Mathias Konaté a fait entrer près de 1000 milliards de FCFA dans les caisses de l’Etat en 2022.

ission accomplie par Mathias Konaté, directeur général des Impôts, et son équipe en 2022 ! Ils ont réalisé avec bonus les objectifs de recettes assignés à la direction générale des impôts (DGI) par les plus hautes autorités avec un taux de 101 %.

La direction générale des impôts a réalisé une performance historique en 2022 en termes de mobilisation des recettes. Leader en matière de mobilisation des ressources pour l’Etat, la DGI a fait entrer près de 1000 milliards dans les caisses de l’Etat l’année dernière. Sur une prévision de 986 940 000 000 F CFA, la DGI a pu mobiliser 995 745 000 000 FCFA, soit un taux de réalisation de 101 %.

Ce résultat historique réalisé par le directeur général Mathias Konaté et son équipe mérite d’être salarié et félicité. Cependant, il convient de noter l’apport notable de direction des grandes entreprises dirigée par le très compétent Hamadou Fall Dianka, qui vient d’être décoré par le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta au grade de Chevalier de l’ordre national du Mali pour services rendus à la nation. Une distinction bien méritée.

Si la DGI a réalisé un taux de 101 %, la direction des grandes entreprises (DGE) a fait mieux. Sous le leadership de Hamadou Fall Dianka, ce service de la DGI a réalisé 103 % sur les recettes fiscales de 2022. Sur une prévision de 821 480 000 000 F CFA, la DGE a mobilisé 842 703 000 000 F CFA.

Notons que cette performance de la DGI est d’autant plus notable qu’elle intervient dans un contexte économique très difficile pour notre pays. L’année 2022 a été très éprouvante pour le Mali. Elle a été marquée par les sanctions économiques et financières illégales de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa), l’intervention russe en Ukraine qui a occasionnée une crise économique mondiale, le tout dans un contexte de pandémie de la Covid-19.

Sans doute, les ressources mobilisées par la DGI auront-elles permis à notre pays de faire face aux conséquences néfastes de ces différentes crises. Mieux, la DGI renforce sa place de leader dans l’alimentation des caisses de l’Etat.

                                                                                                                                              El hadj A. B. HAIDARA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite