DELEGATION GENERALE AU HADJ : Arrivée de l’équipe précurseur ce jeudi à Médine

32

Une équipe de la Délégation générale au Hadj, composée, entre autres, du colonel Aminata Diabaté, haut fonctionnaire de défense au ministère des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, chargée de la sécurité, de Moussa M. Maïga, également de la commission sécurité, de Mme Cissé Zeynabou Kéita, chargée de mission, présidente de la commission restauration, de Dr. Oumou Traoré, présidente de la commission médicale, d’Idrissa Traoré et Gaoussou Kéita, tous deux chefs de division, chargés de l’hébergement, de Souleymane Dembélé, président de la commission de transport, Souleymane Sylla de la commission religieuse… de la presse, et dite précurseur, est arrivée jeudi en début d’après-midi à Médine (Arabie saoudite, environ 4200 km de Bamako), première étape du Hadj 2023, prélude à l’arrivée des premiers pèlerins de la filière gouvernementale, prévue  ce samedi 10 juin 2023. Trois vols constitueront le menu du premier convoi gouvernemental

A sa descente d’avion et après les formalités d’usage, la délégation, composée de dix-sept membres, représentant toutes les commissions du Hadj-2023, s’est rendue dans la Cité religieuse pour les derniers préparatifs avant le jour j.

La mission va donc s’atteler aux réglages nécessaires afin d’assurer le confort de quelque 2000 pèlerins qui ont choisi d’être encadrés par la Maison du Hadj du Mali, qui continue dans une dynamique de professionnalisation de ses activités.

Lieu saint de l’islam avec La Mecque, Médine ou Madinah est mondialement réputée en raison du rôle qu’elle a joué et joue dans l’expansion de la religion. Chargée d’histoire, Médine peut se vanter d’avoir l’une des plus belles mosquées au monde. Qui plus et l’édifice religieux abrite la tombe du Prophète et deux de ses califes : Aboubacar et Oumar (Radi Allah A Nouhou Ma Nouhou).

A l’aéroport de Médine, c’est déjà un incessant ballet aérien. Les musulmans de tous pays convergent par centaines de milliers pour répondre à l’appel du Créateur, c’est-à-dire accomplir le pèlerinage, cinquième pilier de l’islam à  condition qu’ils en aient les moyens et la santé.

CC/MH

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite