CANAM : Le budget 2023 se chiffre à plus de 99 milliards de F CFA

14

Les travaux de la 25e session ordinaire du conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) se sont déroulés hier jeudi au Conseil national du patronat du Mali. Le projet de budget 2023, toutes sources de financement confondues, se chiffre en recettes et en dépenses à la somme de plus de 99 milliards de F CFA, soit un accroissement de 13 ,46 %.

a cérémonie d’ouverture était présidée par Pr. Mamady Kané, président du conseil d’administration de la Canam, en présence du médecin général Boubacar Dembélé, directeur général de la Caisse, les responsables de l’INPS et de la CMSS, ainsi que des administrateurs de la structure.

L’ordre du jour de cette 25e conseil d’administration portait sur le procès-verbal de la 24e session ordinaire du conseil d’administration, l’état de mise en œuvre des recommandations issues de la 24e conseil d’administration, le rapport d’activité au 31 décembre 2021, l’état d’exécution du budget de l’exercice clos au 31 décembre 2021, le compte de gestion au titre de l’exercice 2021, le rapport d’activités et l’état d’exécution du budget au 30 juin 2022 et le programme d’activités et le projet de budget 2023.

Le président du conseil d’administration a indiqué qu’au 30 juin 2022, le montant des recettes mobilisées par la Canam, toutes sources confondues, s’élève à un peu plus de 34 milliards de F CFA avec un taux de réalisation de 39 % par rapport au montant prévisionnel annuel qui se chiffrait à plus de 87 milliards de F CFA. « A la même période, les cotisations Amo par les organismes gestionnaires délégués à plus de 33 milliards de F CFA avec un taux de réalisation de 39 % par rapport aux prévisions de cotisation de plus de 85 milliards de F CFA. Les cotisations réservées par la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS) à la Canam se chiffrent à plus de 17 milliards de F CFA et celles de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS) à plus de 16 milliards de F CFA, soit respectivement 51 % et 49 % des recettes techniques totales encaissés par la Canam », a-t-il expliqué.

Il a également précisé qu’à la date du 30 juin 2022, les dépenses ont été liquidées à hauteur de plus de 34 milliards de F CFA avec un taux d’exécution de 40 % sur montant prévisionnel de plus de 87 milliards de F CFA. « L’analyse des chiffres budgétaires au 30 juin 2022 fait ressortir un taux de réalisation des recettes encaissées insatisfaisant comparé au taux d’exécution des dépenses. Les dépenses techniques représentent 83,68 % des dépenses totales, les dépenses d’investissement et d’équipement à 0,12 % et les dépenses de fonctionnement se chiffrent à 16,20 %. Des efforts doivent être entrepris pour l’accroissement des recettes de cotisations recensées par OGD et la maitrise de dépense », a-t-il exprimé.

Concernant le programme d’activités 2023, Pr. Mamady Kané, a précisé qu’il est bâti autour de 5 axes stratégiques conformément au plan de développement stratégique 2021-2025 de la Canam, socle du système de management de la qualité pour la certification ISO 9001 version 2015. « Ces axes stratégiques assortis d’objectifs opérationnels sont les suivants : la couverture des populations cibles Ramu, la mobilisation des financements et la soutenabilité du Ramu, la maitrise des prestations et la qualité des services de santé, la maitrise des processus déléguées et la performance organisationnelle. Pour ce qui est du Régime de l’assurance maladie universelle (Ramu), il est en phase d’opérationnalisation. Plusieurs activités sont prévues, entre autres : l’immatriculation au Ramu des assurés du secteur public et privé, des indigents et leurs ayants droit, des populations actives non salariées (secteur informel, monde agricole et professions libérales organisées) et des populations spécifique (bénéficiaires de gratuités instituées par les textes législatifs ou réglementaires) ; l’information et la sensibilisation des travailleurs des secteurs informel, artisanal, agricole, les travailleurs indépendant, les commerçants, les artisans et les mutualistes », a-t-il laissé entendre. Il a ensuite annoncé que le projet de budget 2023, toutes sources de financement confondues, se chiffre en recettes et en dépense à la somme de plus de 99 milliards de F CFA, soit un accroissement de 13 ,46 %.

« Le montant des dépenses techniques s’élève à plus de 71 milliards de F CFA et représente 72,40 % des dépenses totales. Ce montant a connu une variation entre 2022 et 2023 de 14,90 %. Les dépenses d’investissements et d’équipements se chiffrent à plus de 7 741 000 000 de F CFA, soit 7,80 % des dépenses totales, contre 7 375 887 651 de F CFA, soit une hausse de 4,95 %. Elles couvrent essentiellement la tranche 2023 des frais de construction du siège de la Canam, l’acquisition de matériels techniques, de transport et logiciels. Les dépenses de fonctionnement s’élèvent à plus de 19 milliards de F CFA en 2023 contre plus de 17 milliards de F CFA en 2022, soit une hausse de 11,89 %. Elles représentent 19,80 % des dépenses totales », dira-t-il.                                    Mahamadou Traoré

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite