ABOU TRAORE, PRESIDENT DU COLLECTIF DES AGENTS CONTRACTUELS DE L’ETAT DES ANNEES 2011-2012 LORS DE LA CONFERENCE DE PRESSE DU COLLECTIF: ‘’Aujourd’hui, nous constatons un manque de volonté réelle de la part des hautes autorités de l’Administration’’

22

Le Collectif des agents contractuels de l’Etat des années 2011-2012, a organisé le mardi 16 août dernier, à la Bourse de Travail, une conférence de presse, pour informer les hommes de médias sur les inlassables problèmes auxquels ils sont confrontés depuis des années. Au cours de la conférence, président du collectif a indiqué qu’aujourd’hui, ils constatent un manque de volonté réelle de la part des hautes autorités de l’Administration.

La conférence de presse était animée par Abou Traoré, président du Collectif des agents contractuels de l’Etat des années 2011-2012, accompagné par de Camarade Mamadou Baba Diakité, secrétaire à l’insertion des jeunes du BE de l’UNTM, ainsi que plusieurs membres du collectif.

Selon Abou Traoré, le Collectif des agents contractuels de l’Etat recrutés dans les années 2011-2012 n’est pas une organisation disposée à perturber la quiétude des maliens. « Nous sommes plutôt conscients de la situation actuelle de notre pays et voudrions demeurer responsables tout au long de notre démarche. Il n’est pas de notre ambition de militer de façon violente pour avoir une solution à cette cause noble, mais nous ne saurions jamais accepter que la Centrale Syndicale, défenseur de l’égalité, de l’équité et de la justice pour tous les travailleurs du Mali, soit l’objet d’une quelconque atteinte juste pour faire plaisir. Aujourd’hui nous constatons un manque de volonté réelle de la part des hautes autorités de l’Administration », a-t-il expliqué.

Il a également ajouté que concernant le test de contrôle auquel fait allusion le Cabinet du Ministère du Travail et de la Fonction Publique, ne révèle pas de base juridique sur l’organisation du test d’intégration. « Depuis le 10 Août 2021, des manœuvres étaient en cours entre la primature et le Ministère du Travail et de la Fonction publique pour régulariser la situation administrative d’une dizaine d’agents dont les cas jugés litigieux ont fait obstacle de régularisation, sinon des instructions ambigües conduiraient à une intégration à titre exceptionnel dans la Fonction Publique. Nous saluons la volonté du Gouvernement via le PV de conciliation du 05 février 2021, ayant abouti à la mise en place d’une commission de réflexion à cet effet mais nous regrettons la mauvaise volonté de certaines autorités de vouloir procéder à des actions discriminatoires en voulant donner satisfaction à certains cas au détriment d’autres contractuels, en dépit des Arrêts de la Cour Suprême dont nous disposons matériellement les copies », dit-il, avant d’ajouter que les structures comme le Comité de Pilotage des intégrations et la Commission d’intégration n’ont jamais été associés à l’élaboration des Arrêtés N°2022-0278 /MTFPDS-SG-CNCFP du 22 Février et le N°2022-3266/MTFPDS-SG DNFPP-D1-3 du 26 Juillet 2022.

Mahamadou TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite